Introduction à la syntaxe de base en Java

1. Vue d'ensemble

Java est un langage de programmation orienté objet de type statique. Il est également indépendant de la plate-forme - les programmes Java peuvent être écrits et compilés sur un type de machine, tel qu'un système Windows, et exécutés sur un autre, tel que MacOS, sans aucune modification du code source.

Dans ce didacticiel, nous allons examiner et comprendre les bases de la syntaxe Java.

2. Types de données

Il existe deux grandes catégories de types de données en Java: les types primitifs et les objets / types de référence.

Les types primitifs sont les types de données de base qui stockent des données simples et forment la base de la manipulation des données. Par exemple, Java a des types primitifs pour les valeurs entières ( int, long, byte, short ) , les valeurs à virgule flottante ( float et double ) , les valeurs de caractères ( char ) et les valeurs logiques ( boolean ).

D'autre part, les types référence sont des objets qui contiennent des références à des valeurs et / ou à d'autres objets , ou à la valeur spéciale null pour dénoter l'absence de valeur.

La classe String est un bon exemple de type référence. Une instance de la classe, appelée objet, représente une séquence de caractères, telle que «Hello World».

3. Déclaration de variables en Java

Pour déclarer une variable en Java, il faut spécifier son nom (également appelé identifiant) et son type . Voyons un exemple simple:

int a; int b; double c;

Dans l'exemple ci-dessus, les variables recevront des valeurs initiales par défaut en fonction de leurs types déclarés. Puisque nous avons déclaré que nos variables sont int et double , elles auront une valeur par défaut de 0 et 0,0, respectivement.

Alternativement, nous pouvons utiliser l'opérateur d'affectation (=) pour initialiser les variables lors de la déclaration:

int a = 10;

Dans l'exemple ci-dessus, nous déclarons qu'une variable avec un identificateur a est de type int et lui attribuons une valeur de 10 à l' aide de l'opérateur d'affectation (=) et terminons l'instruction par un point-virgule (;) .Il est obligatoire, en Java, que toutes les instructions se terminent par un point-virgule.

Un identificateur est un nom de toute longueur, composé de lettres, de chiffres, de trait de soulignement et de signe dollar, qui est conforme aux règles suivantes:

  • commence par une lettre, un trait de soulignement (_) ou un signe dollar ($)
  • ne peut pas être un mot-clé réservé
  • ne peut pas être vrai , faux ou nul

Développons notre extrait de code ci-dessus pour inclure une opération arithmétique simple:

int a = 10; int b = 5; double c = a + b; System.out.println( a + " + " + b + " = " + c);

Nous pouvons lire les trois premières lignes de l'extrait de code ci-dessus comme «attribuer la valeur de 10 à a, attribuer la valeur de 5 à b, additionner les valeurs de a et b et attribuer le résultat à . Dans la dernière ligne, nous sortons le résultat de l'opération sur la console:

10 + 5 = 15.0

La déclaration et l'initialisation des variables d'autres types suivent la même syntaxe que celle que nous avons illustrée ci-dessus. Par exemple, déclarons des variables String , char et boolean :

String name = "Baeldung Blog"; char toggler = 'Y'; boolean isVerified = true;

Par souci d'accent , la principale différence dans la représentation des valeurs littérales de char et String est le nombre de guillemets qui entourent les valeurs . Par conséquent, « a » est un omble chevalier tout en « un » est une chaîne.

4. Tableaux

Un tableau est un type de référence qui peut stocker une collection de valeurs d'un type spécifique. La syntaxe générale pour déclarer un tableau en Java est:

type [] identifiant = nouveau type [longueur];

Le type peut être n'importe quel type primitif ou référence.

Par exemple, voyons comment déclarer un tableau pouvant contenir un maximum de 100 entiers:

int[] numbers = new int[100];

Pour faire référence à un élément spécifique d'un tableau, ou pour attribuer une valeur à un élément, nous utilisons le nom de la variable et son index:

numbers[0] = 1; numbers[1] = 2; numbers[2] = 3; int thirdElement = numbers[2];

En Java, les index de tableau commencent à zéro. Le premier élément d'un tableau est à l'index 0, le deuxième élément est à l'index 1, et ainsi de suite.

De plus, nous pouvons obtenir la longueur du tableau en appelant numbers.length :

int lengthOfNumbersArray = numbers.length;

5. Mots clés Java

Les mots clés sont des mots réservés qui ont une signification particulière en Java.

Par exemple, public, static, class, main, new, instanceof , sont des mots-clés en Java, et en tant que tels, nous ne pouvons pas les utiliser comme identificateurs (noms de variables) .

6. Opérateurs en Java

Maintenant que nous avons vu l'opérateur d'affectation (=) ci-dessus, explorons d'autres types d'opérateurs dans le langage Java:

6.1. Opérateurs arithmétiques

Java prend en charge les opérateurs arithmétiques suivants qui peuvent être utilisés pour écrire une logique de calcul mathématique:

  • + (plus or addition; also used for string concatenation)
  • – (minus or subtraction)
  • * (multiplication)
  • / (division)
  • % (modulus or remainder)

We've used the plus (+) operator in our previous code example to perform addition of two variables. The other arithmetic operators are used similarly.

Another use of plus (+) is for concatenation (joining) of strings to form a whole new string:

String output = a + " + " + b + " = " + c;

6.2. Logical Operators

In addition to arithmetic operators, Java supports the following logical operators for evaluating boolean expressions:

  • && (AND)
  • || (OR)
  • ! (NOT)

Let's consider the following code snippets that demonstrate the logical AND and OR operators. The first example shows a print statement that executes when the number variable is divisible both by 2 AND by 3:

int number = 6; if (number % 2 == 0 && number % 3 == 0) { System.out.println(number + " is divisible by 2 AND 3"); }

While the second is executed when number is divisible by 2 OR by 5:

if (number % 2 == 0 || number % 5 == 0) { System.out.println(number + " is divisible by 2 OR 5"); }

6.3. Comparison Operators

When we need to compare the value of one variable to that of another, we can use Java's comparison operators:

  • < (less than)
  • <= (less than or equal to)
  • > (greater than)
  • >= (greater than or equal to)
  • == (equal to)
  • != (NOT equal to)

For example, we can use a comparison operator to determine the eligibility of a voter:

public boolean canVote(int age) { if(age < 18) { return false; } return true; }

7. Java Program Structure

Now that we've learned about data types, variables, and a few basic operators, let's see how to put these elements together in a simple, executable program.

The basic unit of a Java program is a Class. A Class can have one or more fields (sometimes called properties), methods, and even other class members called inner classes.

For a Class to be executable, it must have a main method. The main method signifies the entry point of the program.

Let's write a simple, executable Class to exercise one of the code snippets we considered earlier:

public class SimpleAddition { public static void main(String[] args) { int a = 10; int b = 5; double c = a + b; System.out.println( a + " + " + b + " = " + c); } }

The name of the class is SimpleAddition, and inside of it, we have a main method that houses our logic. The segment of code between an opening and closing curly braces is called a code block.

The source code for a Java program is stored in a file with an extension of .java.

8. Compiling and Executing a Program

To execute our source code, we first need to compile it. This process will generate a binary file with the .class file extension. We can execute the binary file on any machine that has a Java Runtime Environment (JRE) installed.

Let's save our source code from the above example into a file named SimpleAddition.java and run this command from the directory where we've saved the file:

javac SimpleAddition.java

To execute the program, we simply run:

java SimpleAddition

This will produce the same output to the console as shown above:

10 + 5 = 15.0

9. Conclusion

Dans ce didacticiel, nous avons examiné une partie de la syntaxe de base de Java. Comme tout autre langage de programmation, cela devient plus simple avec une pratique constante.

Le code source complet de ce tutoriel est disponible à l'adresse over sur Github.